Pour consommer du CBD, il existe plusieurs approches avec des résultats plus ou moins rapides selon les différentes méthodes. Parmi les utilisations de l’huile du CBD, l’approche sublinguale consiste à placer quelques gouttes d’huile de CBD sous la langue.

Pourquoi utiliser l’huile de cbd sous la langue ?

Cette approche diffère des autres puisque la bouche est une zone riche en capillaires et cela va accélérer le processus dans l’organisme.

Les gouttes de CBD posées sous la langue vont passer au travers des vaisseaux sanguins de la bouche afin de diffuser ces bienfaits. Cette technique permet entre autres de contourner le travail du foie et de l’estomac qui vont métaboliser le produit lorsque celui-ci est ingéré. De ce fait, en plaçant l’huile de cbd sous la langue, les huiles agissent dans des délais plus courts pouvant aller de 10 à 25 minutes.

Attention, comme l’huile passe directement par la circulation sanguine sans être préalablement filtrée par le foie, la concentration est plus forte. Il est donc important de choisir le bon dosage lorsqu’il s’agit d’une prise orale.

Est-ce que la voie orale est la meilleure manière de consommer ?

Le choix de l’administration des huiles de CBD va initialement dépendre de la douleur à soulager et de la nécessité d’avoir une action rapide ou non. Comme évoqué précédemment, il n’y a vraiment de meilleure manière de consommer de l’huile de CBD. De ce fait, les méthodes sont à définir en fonction des besoins et des goûts de chacun. Il existe de nombreuses options si l’aspect ou le goût ne convient pas dans son aspect le plus brut.

Quel dosage lorsqu’on souhaite consommer du cbd par voie sublinguale ?

Une fois de plus, il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. En effet, la réaction de chaque consommateur vis-à-vis de la consommation de CBD est très différente. De ce fait, le dosage par voie sublinguale va dépendre de votre habitude à la consommation et à des facteurs annexes comme l’âge, le poids et le sexe.

De ce fait, il est conseillé de partir d’une dose assez faible pour ensuite augmenter progressivement jusqu’à trouver le bon compromis entre dosage et réaction du corps.